CLDH

Comité Local de Développement Humain (CLDH)

Les CLDH sont placés au niveau des districts urbains :

Assoukhour Asswada

Hay Mohammadi

Ain Sebaa

Ils constituent les instances locales d’identification et de formulation des besoins à travers l’adhésion de tous les acteurs relevant les dits districts.

Les CLDH de la Préfecture d’Arrondissements Ain Sebaa Hay Mohammadi :

CLDH du District Urbain Assoukhour Assawda,

CLDH du District Urbain Hay Mohammadi,

CLDH du District Ubain Ain Sebaa,

Missions :

Élaboration et actualisation du diagnostic participatif, en tenant compte des documents de planification existants ;

Suivi des projets retenus et leur concrétisation sur le terrain ;

Pérennisation des projets existants ;

Suivi des indicateurs en relation avec le développement humain au niveau de la circonscription.

Echange d’expériences et des bonnes pratiques.

Sensibilisation et diffusion des valeurs de l’INDH ;

Communication autour des critères de sélection des projets, des fonds mobilisés et des partenariats mis en place…

Organisation :

Le CLDH est créé par un arrêté gubernatorial. Sa présidence est assurée par le Pacha, le Chef de district urbain.

Le CLDH est composé de 25 membres au maximum, dont au moins 20% des femmes et 15% des jeunes. Sa composition peut être revue à la hausse pour tenir compte des spécificités territoriales de certaines provinces et préfectures.

La composition du CLDH se répartie comme suit :

Elus :

Milieu rural : les présidents de l’ensemble des communes de la circonscription concernée ;

Milieu urbain : le président de la commune ou l’arrondissement, les représentants des différents groupes politiques formant le conseil et le président de la commission de développement humain ;

Représentants des services de l’Etat :

La santé, l’éducation, l’équipement, l’agriculture, la jeunesse et sports, l’eau et l’électricité, etc. Ils doivent être désignés nominativement avec leurs suppléants par leur hiérarchie (point focal) ;

Représentants de la société civile :

Associations œuvrant dans les communes concernées, particulièrement les associations de femmes et de jeunes et les représentants des collectivités ethniques (Naïb) le cas échéant.

Personnes ressources

(Mécènes, Bienfaiteurs, Experts…), opérateurs privés et économiques au niveau local.

Fonctionnement du CLDH :

Le CLDH doit être doté d’un règlement intérieur qui précisera les modalités de son fonctionnement et de prise de décision, le processus de provocation des réunions et le quorum.

Elaboration du diagnostic participatif :

L’approche participative est le socle principal qui jalonne la réalisation des diagnostics territoriaux afférents aux différentes problématiques de développement humain, notamment celles liées à l’éducation, la santé et l’inclusion économique.

A cet effet, le CLDH peut recourir à toutes ressources pour l’assister à l’élaboration des diagnostics participatifs.

Création et hébergement Afoulki international / Heberdomaine.com

Tous droits réservés à la Préfecture d'Arrondissements Ain Sebaâ Hay Mohammadi © 2021