Lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain

Présentation:

Objectifs
  • Améliorer l’accès aux équipements urbains de base et aux services publics de proximité (éducation, santé) ;
  • Assurer l’insertion sociale des jeunes ;
  • Renforcer l’animation sociale, culturelle et sportive ;
  • Promouvoir le développement durable local ;
  • Promouvoir les Activités Génératrices de Revenus ;
  • Renforcer la participation de la femme et des jeunes ;
  • Renforcer la gouvernance locale.
Ciblage
Le programme cible 07 quartiers au niveau de la Préfecture d’Arrondissements Ain Sebaa Hay Mohammadi. Les Critères du ciblage des quartiers a fait de concertation élargie en se basant sur les points suivants :

  • Taux de chômage ;
  • Proportion de la population pauvre ;
  • Taille de la population bénéficiaire;
  • Complémentarité par rapport aux programmes de développement local en cours ou envisagés (effet levier);
  • Implication budgétaire des partenaires,
  • Niveau de qualification des jeunes et taux d’abandon scolaire;…;
  • Taux d’exclusion des femmes et des jeunes ;
  • Opportunités de formation et d’insertion : centres, associations spécialisées, filières
Projets et actions types
– Le programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain vise, notamment, les actions et projets se rapportant à :

  • Soutien à l’accès aux services sociaux, infrastructures et équipements, sanitaires, éducatifs de base, culturels et sportifs
  • Animation sociale, culturelle et sportive
  • Actions de formation et de communication
  • Activités Génératrices de Revenus et microprojets générateurs d’emplois et de revenus stables
Critères d'éligibilité des projets
– Choisir les projets sur la base de diagnostics participatifs établis par les populations concernées, avec l’appui des équipes d’animation et de concert avec les services extérieurs.

– Choisir les projets visant la valorisation des potentialités locales et contribuant à absorber les déficits sociaux.

– Privilégier les projets s’inscrivant dans la durée en favorisant les facteurs de pérennité suivants :

  • Caractère intégré des projets
  • Montage financier devant prendre en considération les frais de fonctionnement et d’entretien
  • Projets à fort impact (nombre de bénéficiaires directs et effet immédiat)
  • Effet de levier des partenaires
  • Forte appropriation des projets par la population
  • Respect et préservation de l’environnement
  • Qualité des prestations, des travaux et des équipements
  • Conventionnement maitrisé précisant les modalités de suivi, de gestion et de maintenance des infrastructures et l’offre de qualité des prestations de service

Synthèse:

Première Phase
ANNEE Nombre de Projet Montant Global (en DH) Contribution INDH (en DH) Nombre de Bénéficiaires
2005 27 1 561 000,00 1 561 000,00 40478
2006 24 11 626 066,20 10 349 275,20 66012
2007 17 6 655 682,27 5 615 982,27 80950
2008 31 8 776 492,00 6 627 209,00 142568
2009 36 14 659 074,00 9 121 322,00 12482
2010 29 30 466 000,00 8 999 000,00 8358
Total Général 164 73 744 314,47 42 273 788,47 350848

Répartition du fond d’appui INDH pour les 3 arrondissements:

Deuxième Phase
ANNEE Nombre de Projet Montant Global (en DH) Contribution INDH (en DH) Nombre de Bénéficiaires
2011 34 4 856 303,00 3 772 320,00 45741
2012 42 8 313 680,00 6 858 680,00 122734
2013 41 9 841 361,50 7 681 240,00 7218
2014 26 10 311 000,00 7 760 900,00 10254
2015 18 4 793 100,00 2 792 100,00 7960
2016 42 25 988 500,00 20 755 600,00 20716
2017 29 12 941 110,00 10 429 600,00 2918
Total Général 232 77 045 054,50 60 050 440,00 217541

Répartition du fond d’appui INDH pour les 3 arrondissements:

Création et hébergement Afoulki international / Heberdomaine.com

Tous droits réservés à la Préfecture d'Arrondissements Ain Sebaâ Hay Mohammadi © 2018